Château d’Écouen

Château d’Écouen

Chef-d’Oeuvre de la Renaissance

Situé sur une petite éminence qui domine la plaine de France, le Château d’Écouen constitue un des chefs-d’oeuvre de la Renaissance française au même titre que Chambord, Chenonceau et bien d’autres châteaux des bords de Loire.
Château d’EcouenNous devons le Château actuel au connétable Anne de Montmorency, proche compagnon des rois François Ier et Henri II et le plus riche propriétaire terrien de son époque, qui entreprend de rebâtir la forteresse de ses ancêtres à partir de la fin des années 1530. Le château d’Ecouen allait traverser les siècles.
Les descendants du connétable gardent le Château jusqu’en 1632. A cette date le petit-fils du connétable, Henri II de Montmorency, eut la tête tranchée sur ordre de Richelieu et Louis XIII confisqua le Château, puis en fit don à Charlotte d’Angoulême, la soeur du duc exécuté.
En 1696 le château passa par voie d’héritage à Henri-Jules de Bourbon, le fils du Grand Condé, et resta en la possession de cette famille jusqu’à la Révolution.Château d’Ecouen
En 1793 l’inventaire du contenu du Château fut dressé et certains objets furent transportés à Versailles puis vendus ou fondus. Le Château lui-même fut sauvé par l’intervention de l’abbé Grégoire à la Convention. Il servit alors à divers usages : lieu de réunion pour un club patriotique, puis prison militaire et enfin hôpital. En 1805 l’empereur Napoléon Ier y créa la première « maison d’éducation » pour les filles des membres de la Légion d’honneur.
A la Restauration le Château fut restitué aux Condé, puis la Monarchie de Juillet le rendit à la Légion d’honneur. En 1850 Louis-Napoléon Bonaparte, le Prince-Président, y ré-installa les jeunes filles. Elle y restèrent jusqu’en 1962, date à laquelle le grand chancellier de la Légion d’honneur mit le Château et son parc à la disposition du ministère des affaires culturelles.
En Mai 1969, André Malraux Ministre de la Culture décida d’y créer le Musée national de la Renaissance, qui ouvrit ses portes en 1977.
Les fêtes de Juin 97 ont célébré le vingtième anniversaire du Musée national de la Renaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *